Guillaume MORGAN

unnamed (6) Guillaume s’est formé au yoga traditionnel indien et aux massages ayurvédiques auprès de Joyson Rozario. Il obtient également un diplôme international de yoga en Inde du Nord en 2013 à Rudraprayag, Himalaya. Il a dansé au sein de nombreuses compagnies (Junior Ballet du Conservatoire National Supérieur de Paris, Ballet Philippines, Steps Dance Studio à Manille, Cie Teatri Del Vento), revues, films et téléfilms. Aujourd’hui il développe une double activité de danseur-professeur-chorégraphe/professeur de yoga en partageant son temps entre la France et les Philippines. Il est co-fondateur et directeur du International Dance Workshop in Bohol et dirige The Bohol Dance Project Company aux Philippines. Guillaume est membre du Conseil International de la Danse de l’UNESCO depuis 2015. Il est également professeur personnel de yoga pour de nombreuses personnalités du monde des Arts, de la Politique et de la Mode.  Contact: lenchanteur.karma@gmail.com

Elizabeth PHILBERT et Morgane RUFFIER MERAY

Les filles

Leur duo : une histoire de femmes. Poka Paris est né d’une belle rencontre.  Morgane, diplômée de l’Institut Supérieur des Arts Appliqués de Paris et des Ateliers Toolbox & Elizabeth, diplômée d’un Master II marketing et commercial qui a fait ses armes chez Eric Bompard cachemire.

Entre elles le coup de foudre professionnel est immédiat, un heureux hasard. Un duo complémentaire qui ne se quitte plus depuis le lancement officiel de POKA PARIS en mars 2018. Passionnées par les couleurs et les imprimés, elles décident de créer des sacs à leur image; épurés, colorés et pailletés qu’elles portent à toutes les occasions. Gagnantes du concours « 100 jours pour entreprendre », elles développent les collaborations comme avec la créatrice parisienne des robes l’Amusée Paris. Soucieuse du détail, leur collection est soumise à un contrôle délicat pour des finitions parfaites. Une exigence qu’elles s’imposent et imposent à leurs collaborateurs. Fières de leur savoir-faire, les françaises de Poka Paris souhaitent s’ouvrir au monde et ne cachent pas leurs ambitions internationales.

Heidi EVANS

EssentialLondonienne, Heidi est venue à Paris en début 2014 pour un changement de carrière et afin de vivre dans un pays qu’elle admirait et aimait depuis sa jeunesse. Grace à sa passion pour l’art, la culture et l’histoire française, elle est arrivée à Paris avec l’envie de partager ses passions avec les touristes qui viennent visiter la ville, à travers l’intermédiaire de visites guidées.
Cependant, déçue par le manque de reconnaissance des vies et des réussites des femmes françaises, Heidi s’est rendu compte de la nécessité de fonder sa propre entreprise des visites organisées de Paris pour apporter un nouvel éclairage sur la capitale. Women of Paris est la première entreprise touristique, féministe, organisant des visites à pied de la capitale, c’est à dire qu’elle met à côté les hommes pendant quelques heures afin de célébrer les femmes les plus éminentes dans l’histoire récente de la France.
Encouragée par la réussite de sa première visite à pied, Les Essentielles, qui découvre les histoires ignorées de femmes célèbres comme Marie Antoinette et Catherine de Médicis, elle a lancé Le Sucre et Les Épices qui parle de femmes écrivains à Saint-Germain-des-Près et qui offre l’opportunité de goûter plusieurs spécialités gastronomiques dans les pâtisseries qui se trouvent dans le quartier. Sa nouvelle visite, qui met en lumière la vie des actrices et chanteuses du 19ème et 20ème siècle, est en train d’être lancée. Un jour, elle espère couvrir tous les aspects des femmes à Paris.

Louis BERNARD

headshot3.png Le parcours de ce comédien originaire de Marseille est atypique. Après une première carrière de sportif de haut niveau en plongeon acrobatique, Louis obtient un diplôme d’ingénieur en informatique et démarre une carrière professionnelle dans les systèmes d’information en tant que consultant finance sur des projets internationaux. Il vit au Canada, à Taïwan et en Australie avant de s’installer au Royaume-Uni.
Après six années passées dans le monde des affaires, il décide de se réorienter pour se consacrer à sa passion. Admis au conservatoire à Londres, à l’Alra (Academy of Live and Recorded Arts), il y suit une formation théâtre et cinéma. Sur scène, il évolue aussi bien dans les répertoires classiques que contemporains. Il travaille plusieurs fois avec la compagnie Antic Disposition (Peter Brook Empty Space Award 2014). En 2016 et 2017, il joue dans Henry V de Shakespeare à Londres et en tournée dans les cathédrales anglaises, ainsi qu’au Théâtre national de Nice, sous la direction artistique d’Irina Brook. Durant l’été 2018, il collabore de nouveau avec cette compagnie pour une nouvelle adaptation de Beaucoup de bruit pour rien de Shakespeare.
En ce moment, Louis joue au Petit Montparnasse, du Mercredi au Samedi à 19h, dans Radieuse Vermine, une pièce anglaise dont il signe la traduction. Il y joue le rôle principal masculin d’Oliv. Place à prix spécial pour les lecteurs de ce blog ici.

Marie GAGNEUR

DSC00294 Après une formation dans une école de graphisme à Paris, Marie évolue dans le secteur du web. Sur son trajet quotidien, elle observe tout ce qui l’entoure. Sa créativité se retrouve motivée par les couleurs, les angles, les objets, tous les éléments qui créent son univers. Elle passe devant les mêmes immeubles, marche sur les mêmes trottoirs, pavés, s’arrête toujours au même endroit sur le quai du métro. Le présent change le lieu. Son quotidien n’est plus une succession de choses identiques. Elle regarde, curieuse de découvrir les trésors qui l’attendent. Ce sont les instantanés.

Elle capture ces détails à l’aide de son téléphone. Ce dernier est pour elle son objet de l’instant. Dans la poche ou dans son sac, il lui suffit de le sortir pour saisir les traits, l’élément qui l’intrigue, les lignes et les matières : une télé au coin de la rue, des tissus sur le bitume, une vitre brisée… Ces images, elle les publie au moins une fois par jour sur les réseaux sociaux, comme Instagram. Ce qui lui donne un rythme. Son œil s’exerce. Son trajet l’amuse et la surprend.  Il n’y a pas d’attente, pas d’enjeu, juste le plaisir de pouvoir s’évader dans le quotidien avec ces moments instantanés et de pouvoir nourrir son amour et sa passion pour le graphisme. Pour en savoir plus (Instantanés, Portraits, Mariage, etc…), c’est ici

Catherine DELANOË

Catherine Delanoe - Credit photo David Ken Catherine travaille à Paris pour un organisme de promotion du tourisme français à l’international.
Après avoir vécu à Londres pendant quelques années, elle a développé une passion pour les voyages et surtout pour les rencontres et les êtres humains, leur diversité et leur richesse.

Cet intérêt pour l’humain et la psychologie l’amène fin 2012 à se former en sophro-analyse. La sophro-analyse est un accompagnement thérapeutique psychocorporel ayant pour objet d’explorer l’être humain dans toute sa globalité: mental, émotionnel et énergico-corporel. Cette formation lui apportera une meilleure compréhension d’elle-même et du fonctionnement des individus. Son leitmotiv dans la vie : l’épanouissement personnel !
Ouverte d’esprit, énergique et de nature joyeuse, elle découvre en 2014 le yoga du rire, elle adhère tout de suite au concept et décide de s’y former. Elle suit une formation agréée par le Dr Madan Kataria, l’Ecole du Positif à Paris.  Désireuse d’élargir ses connaissances autour du bonheur, elle suit une formation en rigologie en juillet 2016 auprès de Corinne Cosseron, fondatrice de l’Ecole Internationale du rire et du bonheur en 2002 et créatrice de la rigologie en France.
Dans la foulée, elle créé son association Les Ateliers de Cath. Depuis, elle anime régulièrement des ateliers de rigologie au Hasard Ludique dans le 18Ième à Paris, auprès du grand public. Elle organise par ailleurs des ateliers parents-enfants (7-11 ans), intergénérationnels, EVJF ainsi que des ateliers dans le cadre événementiels et en entreprises.
Ce qu’elle aime dans cette pratique, c’est l’énergie positive du rire, sa capacité à créer du lien rapidement, à faire tomber le masque social de chacun et d’entrer en relation avec les autres de manière authentique. C’est un moment de lâcher-prise et de partage formidable aux effets immédiats ! C’est pour elle, un pur bonheur de pouvoir contribuer au développement du bien-être des autres de manière ludique. Le rire l’a beaucoup aidée sur la prise de recul face aux aléas du quotidien et sur l’adoption d’un état d’esprit positif pour vivre sa vie de manière plus légère. Ses contacts : lesateliersdecath@gmail.com – Tel : 06 74 96 76 77

Julien VIDAL

unnamed-4-e1538856250324.jpg Julien est un jeune entrepreneur de 32 ans qui, après sept ans passés dans différentes ONG à travers le monde, s’est lancé le défi de faire, chaque jour, une action écocitoyenne pendant un an. Uriner sous sa douche, vider sa boîte mail, coller un autocollant «Stop-Pub», se meubler chez Emmaüs… Cela devient le projet Ça Commence Par Moi  pour tester et adopter dans son quotidien chaque jour une nouvelle action éco-citoyenne pendant 1 an pour montrer qu’on peut tous participer à la construction d’un monde meilleur et qu’en plus, ça permet d’optimiser son temps, de faire des économies d’argent, d’être en meilleure santé et d’être beaucoup plus heureux. Fort de cette expérience extraordinaire qui s’est terminée le 31 août 2017, il continue sur sa lancée en partageant ces bonnes pratiques, notamment en animant une émission de radio intitulé Ça Commence Par Nous, en organisant des ateliers ou encore en écrivant son premier livre Ça commence par moi, pour encourager son lectorat à faire un geste écocitoyen par jour. Son ouvrage, un manifeste enthousiaste pour «changer le monde à son échelle», raconte son défi, donne des conseils et, surtout, rassure ceux qui voudraient s’inscrire dans son sillon.

À 32 ans et après avoir voyagé sept ans autour du monde pour des associations humanitaires, Julien publie son premier livre, Ça commence par moi, pour encourager son lectorat à faire un geste écocitoyen par jour. Sa page Facebook rassemble déjà 50.000 fans et ce jeudi 6 septembre, ils étaient 250 à se réunir à La Recyclerie, dans le 18ème arrondissement de Paris, pour la sortie de son premier livre, Ça commence par moi (Seuil).