Thierry PAULMIER

00 Thierry Thierry est titulaire d’un doctorat en sciences économiques sur le rôle de l’innovation dans les performances à l’export et d’un doctorat de science politique sur le rôle des émotions dans le gouvernement des hommes. Il a débuté comme consultant auprès d’organisations internationales puis comme fonctionnaire dans une agence de l’ONU. Il s’est ensuite tourné vers le théâtre et la recherche sur les émotions. Il est diplômé de l’American Academy of Dramatic Arts de New York. Il est l’inventeur d’un nouveau modèle d’intelligence émotionnelle appelé Homo Emoticus qui permet de mieux comprendre et maîtriser ses émotions. Retrouvez ses activités sur Emothink.

Au cours de sa carrière, il a réalisé des missions de conseil et de formation dans une trentaine de pays à travers le monde. Outre les émotions, ses domaines d’expertise incluent le commerce international, l’innovation, le développement et la philosophie politique.

Gabrielle LAVOIR

portrait-lulu.jpg Pendant un moment, Gabrielle a pensé signer ses dessins “Gabriel”. Pourquoi ? Parce que dans son milieu, le dessin de presse, on prend les hommes beaucoup plus au sérieux. “Quand on dit illustratrice ou dessinatrice, les gens pensent automatiquement livres pour enfant ou BD girly. Il m’est arrivé qu’on me compare à Margaux Motin ou à Pénélope Bagieux. c’est complètement absurde.. Avez-vous déjà vu ne serait-ce qu’un seul de leurs dessins traiter du terrorisme ? de politique ? des GAFA ou du Medef  ? Non. On nous compare juste parce que nous sommes des femmes, alors que nous ne faisons tout simplement pas le même travail ! “

Et oui, malheureusement, même si l’égalité femme-homme progresse par endroit, on a quand même encore un peu de mal à concevoir qu’une femme puisse avoir un point de vue intelligent et drôle sur l’actualité. Et c’est bien dommage, parce que c’est exactement ce que fait cette jeune auteur.e dans son blog Mondanités et fumisteries, hébergé par le Monde.fr. Lulu d’Ardis, son personnage principal est une philosophe-pilier de comptoir. Avec les clients de passage, elle discute de tout et on se délecte de cette maïeutique incongrue, carnassière et rafraîchissante. Si le bar est le nouveau forum, elle rejoindrait Socrate pour ce qui est du “ la seule chose que je sais, c’est que je ne sais rien “ mais s’enjaillerait  plus volontiers avec Diogène ! “ Barres-toi de mon soleil “ pourrait-elle dire à Beyonce. Elle boit, elle fume, on la soupçonne d’avoir trop lu Guy Debord ! Faites vous du bien, allez lui rendre visite, son bar ne ferme jamais !

En bref, Lulu d’Ardis est dessinatrice de presse et caricaturiste, blogueuse Mondanités et fumisteries. Si vous voulez en savoir plus, l’association La Moquette organise une rencontre avec Lulu d’Ardis le 19 septembre à 21h15 rue Gay Lussac 75005 PARIS

Manon LOPEZ

journalisme La Femme Plume, de son vrai nom Manon, est une « journartiste » née à Aix-en-Provence. Toujours la tête dans les étoiles et dans les nombreuses feuilles de papier qu’elle griffonne d’histoires, son professeur de littérature la surnomme La Femme-Plume en référence à « L’Homme-Plume » de Flaubert.

Littéraire de formation, Manon poursuit avec succès un Master Recherche en Littérature Générale et Comparée à l’Université de Provence où elle écrit deux mémoires de plus de 200 pages sur le thème de l’artiste. Aussi bien chercheuse qu’écrivain, elle est notamment auteure de Fanny (2017), un roman-feuilleton pour le blog aixois Il court Mirabeau, qui a eu un fort succès sur le web au fil
des épisodes.

Par la suite, la jeune femme découvre les documentaires de Louis Theroux et
plus précisément le journalisme Gonzo, un type de journalisme ultra-subjectif où
le reporter fait partie de l’histoire. C’est décidé – elle s’amourache du journalisme et intègre la prestigieuse City, University of London où elle étudie un Master en Journalisme International. Elle se spécialise en télévision/radio et investigation. Au fil de ses rencontres avec des femmes inspirantes et inspirées, Manon produit plusieurs reportages sur le féminisme qui devient son maître- mot. En 2018, elle réalise son tout premier documentaire d’enquête sur la perception du corps féminin sous l’ère des réseaux sociaux.

Fraîchement revenue de Londres, Manon lance son projet « Etre femme
aujourd’hui », fruit d’un savant mélange entre sa facette journaliste et sa facette
artiste. Il s’agit de redonner la parole aux femmes en portant leurs histoires,
leurs combats, leurs projets et leurs idées à l’écran sur sa chaîne Youtube et à
l’écrit sur son blog. Elle souhaite y célébrer les héroïnes de tous les jours, les
« oubliées » de l’Histoire – une référence constante à son arrière-grand-mère,
résistante pendant la Seconde Guerre mondiale dont le nom s’est perdu au fil du
temps.

Manon a également prêté sa plume à divers journaux papier et online, français
tout comme britannique : La Provence, The London Witness, culturised, The
Sunday Times Travel ou encore Jericho Online.

Pierrick GRASSET & Stéphane TUMOINE

unnamed (3) C’est au coeur de la Haute Provence que Pierrick, steward chez Swiss Airlines et Stéphane, chef de rang d’un grand restaurant marseillais ont décidé de passer leur crise de la quarantaine. Ils se sont mis en tête de rénové tout un hameau bâtit en 1739 pour en faire une chambre et table d’hôtes authentique où se côtoient  les vieilles pierres et les vieilles recettes. L’accueil y est convivial en toute simplicité. Les chambres sont spacieuses avec leur mobilier chiné au quatre coins de la région, La cuisine proposée est familiale, souvent provençale mais toujours de saison. Ici : pas de pollution ni de tourisme de masse, pas de bruit, ni de voitures, pas de voisins, pas de pollution lumineuse et l’eau de la fontaine qui coule dans la cour est pure. La Vallée du Jabron s’adresse avant tout aux amoureux de la nature et du calme. Alors rangez vos tablettes et Smartphones, optez pour la fibre végétale et soyez les bienvenus au Hameau des Liesses !

Guila Clara Kessous

positive
Depuis près de 10 ans, Guila accompagne des comités de direction, des hauts dirigeants et managers dans des contextes d’accompagnement au changement, dans leur prise de fonction et d’élaboration de stratégie d’entreprise. Elle combine un prestigieux parcours académique (Executive MBA de l’ESSEC, doctorat à l’Université de Boston, Post-Doctorat à l’Université de Harvard) à une solide expérience professionnelle (développement du leadership et optimisation de la performance de ses clients dans un contexte international).

Guila Clara est certifiée par l’Université de Harvard en coaching pour l’utilisation d’outils de développement personnel et de facilitation comme la Psychologie Positive (Tal Ben-Shahar), le Leadership et la Négociation (William L. Ury) et la Communication Exécutive (Marjorie North). Elle travaille également au développement du concept de « management créatif » à partir des théories d’Augusto Boal et s’est spécialisée dans la RSE et l’éthique de l’entreprise (études sur l’éthique sous la direction du Prix Nobel de la Paix Elie Wiesel).

Guila est aujourd’hui enseignante à l Université de Harvard et coach professionnelle. Elle intervient aujourd’hui auprès de nombreux dirigeants sur la question du leadership positif et leadership au féminin suite à son travail auprès de Malala Yousafzai, Prix Nobel de la Paix.
Retrouvez là pour un atelier sur le leadership au féminin le 16/09/18 sur Paris.

Yves MARRY

bus-myanmar.jpg Après quatre années dans les coulisses de la politique européenne puis française, Yves s’envole en Birmanie afin d’y « promouvoir le développement durable » dans une petite ONG française. Il rejoint ensuite l’Ambassade de France pour une courte mission dans le cadre des premières élections – censément – démocratiques en novembre 2015, qui consiste à soutenir des associations locales pour de l’éducation au vote ou de l’observation électorale. S’ensuit une courte pause de neuf mois, qui accouche de deux articles sur la transition politique birmane pour le site Asialyst et de nombreux voyages, puis il retrouve le pays de son cœur pour y coordonner un programme « d’amélioration des conditions de vie » auprès de populations ethniques des confins montagneux, avec l’ONG Swiss Aid.
En mars 2018, Yves revient en France avec deux beaux projets en bandoulière : Le collectif « Lève les yeux ! », visant à lutter contre l’addiction aux smartphones – qu’il a vu déferler en Birmanie en l’espace de six mois, remplaçant les guitares dans les rues et minant la convivialité – grâce à un Label pour les bars, restaurants et salles de spectacles, une communauté d’artistes ambassadeurs et l’organisation de débats. Interview dans les Inrocks ici.
Et l’entreprise sociale Kanalé – signifiant « prends ton temps » en birman – qui importe de magnifiques ombrelles et parasols issus de l’artisanat traditionnel birman fabriqués uniquement à partir de produits naturels. 5% des bénéfices seront reversés à une association locale.

Maeva BOTBOL

maeva-botbol-merci-louise-photo-confettis.jpgMaeva se définit comme une entrepreneuse créative. Issue d’une formation en Histoire de l’Art à la Sorbonne et en Entrepreneuriat à HEC, elle a débuté sa carrière dans le Marché de l’Art puis s’est orientée vers la transformation digitale des entreprises. En 2016, elle s’est lancée dans l’entrepreneuriat avec l’envie d’allier deux passions : la création et l’humain.
Son agence Merci Louise est experte en organisation de Bars Créatifs Collaboratifs pour les événements d’entreprise. Maeva développe un réseau de créateurs spécialisés (calligraphie, béton, végétal, origami, bois, aquarelle, etc.) et les fait intervenir en entreprise pour animer des ateliers créatifs. L’activité donne l’occasion de découvrir un savoir-faire associé à un créateur passionné, de créer un objet de manière individuelle ou collective et de garder un souvenir physique du moment partagé. C’est aussi un formidable « ice-breaker » entre les participants pour les amener à collaborer autrement !
Merci Louise s’adapte à tous types d’événements avec un axe événementiel (fête calendaire, soirée événementielle, lancement de produit ou service) et un axe « corporate » (team-building, séminaire, afterwork, pause bien-être). L’activité est personnalisée selon la cible de participants (clients, collaborateurs, influenceurs), la thématique de l’événement, le budget et l’impact souhaité par le client. Merci Louise collabore en B2B avec des entreprises variées comme Sodexo, Radisson Group Hotel, DMG Mori, Disney Company, Fleux’, Mon Maître Carré, Polynôme, Cool & Workers, Sézane, Intersec, Devoteam, etc.
Suivez-la pour libérer votre créativité ! Insta, FbPinterest
Nb: crédit photo Marie Gagneur