Jessica Goldman

Capture d_écran 2017-07-05 à 10.25.07Jessica a découvert le théâtre un mercredi après midi quand elle avait 8 ans et depuis elle n’a jamais arrêté!
Apres avoir joué un peu à la TV et au cinéma, elle développe deux facettes de son métier de comédienne: la scène et l’entreprise.
Sur scène elle joue du café théâtre, des classiques, de l’improvisation ( Casino, Les Impromises) et du jeune public qu’elle co écrit Peter Pan et le pays imaginaire «et Tire la chevillette…!» Contes d’hier pour enfants d’aujourd’hui. Elle joue ces spectacles en France et aussi à L’étranger.
En entreprise elle intervient depuis 15 ans en animant des formations à la communication orale, au leadership, ou en écrivant et interprétant des saynètes ou films institutionnels.
Ces deux facettes de son métier de comédienne improvisatrice sont deux moyens de parler de bienveillance, du pouvoir de l’imaginaire, de la magie de l’écoute et du travail en équipe, de la façon dont chacun a une place et un génie personnel.
Sa motivation à chercher à innover toujours et son inspiration pour rêver sont ses deux enfants et son époux idéal!
Vous pourrez la retrouver tous l’été dans le spectacle « Peter Pan et le pays imaginaire au funambule Montmartre à Paris puis dès septembre dans la même salle avec Tire la chevillette… .

Les Impromises

Capture d_écran 2017-06-07 à 10.42.39Réunissant des improvisatrices-comédiennes-chanteuses aguerries et performantes issues de troupes d’improvisation Parisiennes (On/Off, Les Flibustiers de l’Imaginaire, les 13 à l’Ouest, Les Impronymous), la troupe des Impromises a vu le jour en 2013.   Après des années passées au sein de troupes constituées en majorité d’hommes, où elles ont dû s’adapter aux univers de leurs homologues masculins, elles ont eu envie de mettre à l’honneur leurs imaginaires et leurs sensibilités, et d’y inviter leurs partenaires masculins ! Dans leur premier spectacle « Déesseperate Housewives » joué pendant trois ans à Paris, elles étaient des Déesses curieuses du genre humain, à la découverte de l’homme.

Riches de leurs expériences, elles reviennent aujourd’hui aux sources de leur projet : explorer la femme sous toutes ses coutures dans un spectacle plus moderne et militant Nous ne sommes pas la femme que vous croyez. Leur spécialité, de l’improvisation sans filet, sans cesse renouvelée grâce à leurs 3 péchés mignons : 1/ des catégories spécifiques pour détourner les codes de genre et s’amuser des stéréotypes.  2/ un improvisateur masculin de talent chaque fois différent venu partager leurs univers le temps d’une représentation… 3/  des chansons improvisées créées sur des musiques également improvisées par un musicien !

Les Impromises avec Audrey Faure, Gwenaelle Carré, Emma Debroise, Chloé Sirot, Jessica Goldman et Marine Galland.

 

Emma Debroise

Capture d_écran 2017-04-10 à 10.29.13Emma est comédienne-improvisatrice et scénariste. Après des études de commerce à l’Essec et 2 ans à produire des émissions télé, elle prend un virage à 90° pour vivre de sa passion : le spectacle.

Riche de cette expérience, elle tourne son premier court-métrage Réquisitoire contre la bonté qu’elle écrit, produit et réalise aussi avec des effets spéciaux et dans lequel elle interprète 14 personnages différents. Grâce à ce premier film, elle trouve un agent et tourne dans plusieurs feuilletons (Alice Nevers, Louis la brocante, Falco…) et des téléfilms unitaires (« Dans la peau d’une grande » de Pascal Lahmani aux côtés de Claire Keim). Parallèlement, elle complète sa formation en s’investissant à fond dans des activités qui privilégient le corps et la spontanéité : danse classique et claquettes, chant lyrique, commedia dell arte et improvisation théâtrale.

Au théâtre, elle joue avec Viva la commedia pour le mois Molière 2011, avec Les Epis Noirs pour un projet de crieurs publics avec la population d’Orly en 2012 et se produit régulièrement avec la troupe d’improvisation Les Flibustiers de l’Imaginaire et une troupe féminine Les Impromises qui explore et revisite le genre masculin/féminin. Actuellement, elle diffuse au sein du Collectif Court le court-métrage A Corps Perdu, romance dramatique, musicale et historique dont elle a écrit le scénario, qu’elle a produit et dans lequel elle interprète le rôle principal. Ce film de 28 min traite notamment des femmes tondues à La Libération. Les premières projections ont remporté un beau succès en réunissant respectivement 320 personnes lors de l’avant-première le 2 juin à Puisserguier (Hérault) et 160 personnes lors de la première le 7 juin à Paris.  A la demande de plusieurs enseignants, des interventions en milieu scolaire s’organisent d’ores et déjà afin de débattre avec les jeunes de cet épisode sombre de l’Histoire. Enfin suite à de nombreux retours du public, un développement de long est à l’étude.